Syndicat Intercommunautaire d’Étude de Travaux de Restauration et d’Aménagement des bassins versants de l’Entre-deux-Mers Ouest

rechercher

Introduction

L'occupation du sol regroupe l'ensemble des activités et usages qui s'implantent ou impactent le bassin versant. Globalement on peut synthétiser les différentes familles suivantes avec pour chacune, un ensemble de pressions et d'impacts potentiels sur le milieu naturel et/ou sur le milieu anthropique lui même. Globalement les pressions et impacts ont un effet négatif sur le fonctionnement et la qualité de l'hydrosystème, mais il arrive aussi qu'il y aient des effets positifs !

Les principaux usages/activités : 

Pour chacune, les pressions et impacts directs et/ou indirects sur l'hydrosystème peuvent être identifiées et plus ou moins quantifier. En effet, une pression peut générer des deséquilibres directs sur un compartiment du milieu et plus indirectement sur les autres. A titre d'exemple, le remblaiement d'une zone humide détruira directement un milieu naturel et les espèces associées. Plus indirectement, il impactera la capacité de rétention des crues du cours d'eau, sa capacité autoépuratoire et la continuité écologique latérale qui participait à la richesse biologique du bassin versant.

Les principaux liens de pression et d'impact :

  • Prélèvements - impact quantitatif sur le milieu et indirectement sur certains usages
  • Rejets - impact qualitatif sur le milieu et indirectement sur certains usages
  • Infrastructure et bâti en lit majeur - augmentation du risque inondation
  • Imperméabilisation -  augmentation des risques inondation et érosion,  diminution de l'infiltation, des débits d'étiage et du niveau des nappes, et altération de la morphologie des cours d'eau
  • Travail du sol - génération de ruissellement, d'apport sédimentaire.
  • Modification morphologique - Impact sur : le fonctionnement hydraulique, la capacité autoépuratoire du milieu, les continuités écologiques, les habitats naturels et les cortèges d'espèces.

Occupation du sol sur le territoire du SIETRA :

Globalement, on peut résumer schématiquement la répartition de l'occupation du sol ainsi :
  • Sur la partie Nord, l'urbanisation, les espaces forestiers, l'agriculture d'élevage et la viticulture prennent une part a peu pres équivalentes.
  • En descendant vers le sud du territoire, la viticulture prend l'ascendant sur l'urbanisation et les espaces forestiers.
  • Concernant la répartition au fil des bassins versants - qui sont composés schématiquement d'une zone amont de plateau, d'une zone médiane relativement pentue et d'une zone aval de nouveau plate en lien étroit avec la confluence de la Garonne - on trouve les zones urbaines globalement sur les plateaux amont et les zones aval de part et d'autre du cours d'eau à proximité de la route Départementale D10. La viticulture se concentre d'avantage sur les plateaux et coteaux avec une prépondérance dans la partie Sud du territoire. L'agriculture d'élevage, elle, se concentre aussi sur les plateaux et coteaux mais avec une prépondérance dans la partie Nord du territoire.  Les zones forestières occupent principalement les zones amont des bassins versants.
Occupation du sol sur le territoire du SIETRA (CLC 2018)
Occupation du sol sur le territoire du SIETRA (CLC 2018)
Sietra

S.I.E.T.R.A.
51 Chemin du Port de l'Homme
33360 Latresne

Tél. : 05 56 94 26 38

© 2022 SIETRA
[ mentions légales ]

HAUT